Une des planches/recherches inspirées de mon habitat naturel, la plaine à Marseille.

Cet aperçu des travaux entamés malgré les manifestations, des violences policières, de l’aide de la Zad et surtout des interventions régulières des résidents pour faire entendre leurs paroles à la SOLEAM démontre bien que  la vie de quartier n’est pas prête de s’arrêter! 

  L’assemblée de la Plaine  

Publié dans Chroniques, Je l'ai VU le . Laisser un commentaire.